Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

exploration de la peinture noire avec des outils variés

ce matin nous découvrons des outils très variés pour la séance de peinture. il en faut assez pour 4 enfants. mais même avec un seul outil on peut découvrir des tas d'effets intéressants.

nounou s'y colle aussi, sans prononcer la moindre consigne, je me mets aussi à utiliser les instruments. et comme les enfants m'imitent ils ne tardent pas à bien savoir se servir aussi de tout. je n'indique pas de meilleure façon de faire. j'ai prévu une nappe en plastique recouverte d'une nappe en papier. comme ça les enfants peuvent s'étaler sans surveiller le bord de la feuille. ensuite je vais découper un morceau de la nappe pour coller un extrait de la séance du jour dans le cahier. le but c'est que la famille de l'enfant puisse bavarder avec lui de ce qu'il a fait aujourd'hui. ce qu'il a plus ou moins aimé. cela rassure l'enfant qui voit que ses parents s'intéressent à ses progrès, les parents ont un fil conducteur qui les relie à leur enfant et le tout est relié à la vie chez nounou, avec les autres copains.

nous ne dessinons rien de spécial, nous essayons de produire des traces avec du matériel. je trouve que c'est vraiment ça qui est dans le domaine de la petite enfance. les laisser s'exprimer en totale liberté pendant les ateliers, c'est comme les laisser jouer en totale liberté pendant le jeu libre et spontanné.

attention je mens un peu car en réalité je suis à côté d'eux. j'essaie de ne pas me coincer en permanence physiquement près d'eux. depuis la naissance ils ont eu besoin de présence rapprochée. ensuite il faut qu'ils arrivent à accepter de se détacher progressivement jusqu'à se gérer, c'est apprendre l'autonomie.

c'est tout en délicatesse. difficile à expliquer. il faut beaucoup d'observation de la part de l'adulte. je crois que si l'on est pas investi par le sentiment parental c'est plus facile à instaurer.

il faut faire confiance à l'enfant et ne pas trop se laisser emporter par la béatitude, c'est difficile. faire confiance à l'enfant, c'est lui montrer que l'on respecte ses différences et surtout ne pas lui imposer nos goûts. lui apprendre à se détacher de nous, à ne pas avoir immédiatement ce qu'il désire puis à ne pas pouvoir tout obtenir, savoir faire des choix de priorité.

rester à la proximité des enfants permet d'intervenir pour empêcher les situations dangereuses. mais ne pas intervenir non plus pour résoudre les problèmes à la place des enfants. il faut trouver le moyen de leur faire réfléchir à la situation, faire des comparaisons, des compromis, évaluer plusieurs solutions, accepter la présence de l'autre et lui accorder le droit de la différence ou l'envie aussi.

tout est nuance dans l'éducation, c'est le travail de l'assistante maternelle entre autres. cela change tous les jours avec le développement de chacun des enfants, qui influe énormément sur l'ambiance de chaque journée et les évolutions ne seront jamais identiques.

voilà c'est ici que je suis rendue à l'heure actuelle de mes réflexions. c'est ainsi que je pratique mon métier depuis que j'ai découvert qu'il ne faut pas trop espérer d'un enfant mais plutôt savourer son instant.

Commenter cet article