Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

et bien, je ne trouve plus les mots... je pense après cette lecture que la qualité de mon accueil ne fera hélas pas front contre la gratuité à l'école.

ne choisissez plus de devenir assistante maternelle, il n'y a plus de boulot. j'ai perdu toute la partie éveil de 2 à 3 ans. les bras m'en tombent. plus la motiv.

Que change la circulaire dans l'accueil des tout-petits ?

A la rentrée 2013, de nouveaux professeurs devraient arriver à l'école maternelle. Leur nombre n'a pas encore été dévoilé. Agnès Florin, professeure de psychologie et d'éducation à l'université de Nantes (Loire-Atlantique), estime que cette circulaire prend en compte la spécificité de l'accueil des tout-petits. "La scolarisation précoce a été utilisée à partir des années 1960 puis à la fin des années 1990. Pour une fois, on écrit qu'il y a des conditions de qualité nécessaires."

 

Parmi ces critères, les locaux d'accueil des moins de 3 ans doivent être adaptés : pas d'étage à monter, un coin de repos, des espaces ludiques. La structure peut être mixte : il peut s'agir d'une école maternelle intégrant un ou plusieurs niveaux d'élèves ou s'associant à des services de la petite enfance. Le texte prévoit aussi une certaine souplesse dans les horaires d'entrée et de sortie, à condition que l'enfant soit présent au moins une demi-journée.

 

Autre nouveauté : les professeurs de ces maternelles recevront une formation spécifique.

 

"C'est une très bonne chose, assure Agnès Florin. Il est important de connaître les rythmes de vie des enfants et d'adapter en conséquence le programme éducatif. Il faut trouver un équilibre entre les temps de mobilisation cognitive, les moments de jeux libres et les repas."

 

Dernier changement : le retour à la rentrée échelonnée. Il sera possible pour un enfant de moins de 3 ans d'arriver en milieu d'année à l'école maternelle. Le principal syndicat des professeurs et instituteurs des écoles, le SNUipp a demandé que les enseignants soient mieux encadrés et que le nombre d'élèves soit limité à 15 dans ces classes.

 

L'important, c'est de s'assurer que le rythme de vie de l'enfant soit adapté à l'école maternelle. Si c'est un dormeur du matin par exemple, ça risque d'être plus difficile."

 

En ce qui concerne la question souvent soulevée de la propreté, l'âge "classique" se situe autour de 2 ans et demi. "Mais les écoles sont équipées", poursuit Agnès Florin.

 

"Globalement, l'école à 2 ans a un impact positif mais pas pour tous les enfants. Il faut qu'un certain nombre de conditions soient réunies", conclut Agnès Florin.

 

Ainsi, à Bobigny, 20 enfants de moins de 3 ans bénéficient d'une classe maternelle spécifique. Et pour CatherinePeyge, maire de la ville, les bienfaits sont évidents : "C'est une mesure très positive, pas simplement pour des questions matérielles mais pour l'intégration, le contact, l'apprentissage de la langue. Et à partir du moment où l'on met des enseignants devant des enfants, on n'est pas dans une garderie mais dans une école." http://www.francetvinfo.fr/l-ecole-des-2-ans-pour-lutter-contre-les-inegalites-scolaires_205045.html

Commenter cet article

Maryse 17/01/2013 23:13


Tu sais ma jolie, je ne le sens pas ce truc et pour mettre cela en place il va falloir du temps, soit construire de nouvelles maternelles, car il n'y en pas beaucoup adapter aux petits et non ils
vont se planter , soit optimiste :)

Maryse 17/01/2013 22:05


Je pense que c'est encore une belle bêtise, les enfants sont tous différents et ils ont besoin de rester encore dans leur cocoon que cela soit leur sparents ou AM.


Certain ne sont pas propre et que l'on arrête de dire que c'est à deux que cela vient la propreté, non faux, puis les petits ne parlent pas tous et pour cela il leur faut du temps.


Vi économie, mais pour qui ? Les petits bouts ont besoin de temps, ce n'est pas en les enfermant dans une classe de 30 petits qu'ils arriveront à s'épanouir !


Pff une belle connerie encore et désolée du mot, mais mince , les enfants ce n'est pas un quota :(


 


Maryse


 


www.bricole-et-parlotte.com

nounou Pascale 17/01/2013 22:14



non mais relis Maryse, ils disent qu'il yaura ce qu'il faut pour changer les enfants, le but c'est de leur apprendre à parler justement, les classes ne dépasseront pas les 15 élèves, alors avec 1
instit et une atsem, ça va faire 1/7.5 enfant c'est jouable. les horaires seront à la carte.


nous ne garderons plus les 2 ans Maryse. il faut soit aller travailler dans les maternelles, soit se résoudre à ne prendre que les moins de 2 ans.


il y aura bien quelques parents qui nous préfèreront, mais cela va passer dans les moeurs j'en suis sure. nous allons récupérer les 2 ans pour la sieste et moi je ne voulais plus faire de
périscolaires pour le confort des bébés.


je ne suis plus motivée du tout, je sens que ça ne va pas me plaire. on ne peut pas lutter. personne ne nous a rien dit.



julie 17/01/2013 13:55


comment dégoûter un enfant de l'école? sans compter qu'avec le nombre d'élève par classe on ne peut pas faire un travail individuel ni les aider à se réaliser comme si l'enfant était chez une
nounou. je trouve déjà que les crèches, qui sont "pratiques" pour les parents qui ont réussi à trouver une place, ne permettent pas aux enfants de s'accomplir entièrement à contrario de chez une
nounou... il ne faut pas dire que les personnes travaillant en crèches peuvent répondre aux attentes de tous les enfants, c'est impossible vu le nombre. et c'est déjà difficile pour une nounou
qui se démène pour épanouir les enfants qu'elle garde... donc à part conditionner dès le plus jeune âge les enfants pour une société telle que la notre, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne
idée... et ce n'est là que mon avis!

nounou Pascale 17/01/2013 14:42



merci de votre soutien chère Julie.



laurie 17/01/2013 13:11


Tout ça c'est du blabla démagogique! On ne cherche pas le bienêtre des enfants (ni des enseignants!!! ) Le gouvernement se trouve des places de "garderie" à moindre frais au lieu de
construire de véritables garderies qui coûtent cher, c'est tout.


L'école à 2 ans existait il y a 15 ans et de grands psychologues ont décrété qu'elle n'était pas bénéfique alors on l'a interdite. Maintenant, ces mêmes penseurs ont dit que c'est génial, alors
on l'autorise... c'est comme l'école des 4 jours, au moment de l'instaurer, les politiques s'appuyaient sur le discours de spécialistes qui trouvaient ça bénéfique pour les enfants. Maintenant,
les mêmes grands penseurs disent que c'est néfaste et qu'il faut revenir à l'école des 5 jours.


Les politiques aiment se cacher derrière les beaux discours des psychologues et autres sociologues très sûrs de leur discours sur ce qui est bon pour le peuple... et le peuple, bien brave, obéit
et suit les fluctuations de décisions contraires prises pour son "bienêtre" et surtout pas pour de basses raisons pécuniaires...

nounou Pascale 17/01/2013 14:42



vraiment bien dit Laurie.



bénédicte 17/01/2013 08:43


une phrase me choque plus que tout dans ce texte : "s'assurer que le rythme de vie de l'enfant soit adapté à l'école maternelle. si c'est une dormeur du matin par exemple, ça risque d'être plus
difficile"


 


alors le but est de formater les enfants de plus en plus jeune pour qu'ils obeissent aux dictats de cette société!! mais où va t on? ce n'est pas en enfermant nos enfants dans un cadre rigide
qu'ils seront plus  productifs.cette société n'a plus aucun respect pour la personne humaine

nounou Pascale 17/01/2013 14:44



é-co-no-mies.