Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

 

 

LE CHANGE DES BEBES

 Bon j'arrête de tourner autour du pot = oui, les changes font bien la partie majeure de notre journée de travail, si on a 3 enfants qui portent des couches, on a dans une journée au moins un change après chaque repas, donc 2 x 3 = 6, plus à chaque fois qu'un bébé sort du cadre prévisionnel, (bien évidemment si on sent une odeur suspecte) = on vérifie en collant d'abord une narine contre une fesse, et puis on défagote la chose pour remédier au problème !

 

Plus les enfants sont grands et plus ils sont lourds, donc plus ils sont grands et plus il faut leur demander de se prendre en charge pour ménager nos dos, c'est douloureux de soulever des poids toute la journée (il n'y a pas que pendant le moment du change que l'on soulève les enfants).

 

La table à langer c'est pratique pour le geste du soin car l'enfant est positionné à la bonne hauteur de vue de l 'assistante maternelle, mais par contre c'est hyper dangereux car l'enfant risque de tomber à la moindre faute d'inattention, et cela arrive souvent = on croit pouvoir arriver à atteindre un objet hors de portée, on relâche le corps de l'enfant, et hop. On aurait beau prévoir un tapis de sol, je ne pense pas que le bébé soit en bonne forme en chutant de 1 mètre.

 

Ça ne m'est jamais arrivé, mais j'ai déjà eu l'occasion de me faire une peur mémorable. J'ai eu plusieurs parents qui m'ont raconté finir aux urgences pour une chute de la table à langer.

 

On peut changer les enfants sur le lit, c'est sans doute bien plus sécurisant pour le risque de chute mais pas du tout adapté à un dos en bonne santé, et puis on peut changer les enfants directement au sol, c'est top sécurité, mais je ne me vois pas me mettre à genoux tous les jours. Je ne pense pas être opérationnelle dans la position.

 

En ce moment je les change sur la table du salon. il faut mettre une serviette différente pour chaque enfant, et la poser en travers pour pouvoir essuyer la peau facilement.

 

On change les enfants pour qu'ils aient de belles fesses bien roses, et pas violacées boutonneuses comme en cas d'érythème fessier, pourtant même avec les meilleures précautions il y aura certainement un épisode dramatique avec des fesses douloureuses pour le bébé. On dit que ça vient des dents, du changement de type d'alimentation, d'un virus qui donne la diarrhée acide et qui peut attaquer l'épiderme en un temps record entre 2 changes. 9 mois avec toi.

 

Luttons contre les boutons.

Quand on s'aperçoit que l'on se trouve dans une période à risque avec des selles plus liquides que normales, on peut décider de badigeonner les fesses de l'enfant avec une crème qui fera rempart contre les attaques des selles et des urines.

L'éosine c'est pas mal aussi pour assécher la peau irritée.

Sinon le mieux c'est de laisser les fesses à l'air au minimum à 22° et même pendant la sieste.

Il faudrait placer un voile de coton à l'intérieur du change complet jusqu'à la guérison, poursuivre avec une crème hydratante la plus neutre et la moins épaisse possible.

 

N'accusez pas votre assistante maternelle de ne pas changer assez souvent votre enfant car vous vous rendrez compte un week-end que cela peut se passer juste pendant la sieste. Et mettre une bonne semaine avant de disparaître.

 

Et au fait qui paie les couches, les produits de toilette ? Quelle est la politique en la matière ? Quelle est la pratique de l'assistante maternelle en ce qui concerne le change et la consommation des couches ? À voir dans le projet d'accueil. Les parents laissent-t-il un paquet de couche entier, ou juste pour la journée, comment leur demander de renouveler les fournitures de soin, le thermomètre qui doit être individuel et le système de désinfection. Comment gérer tous les produits différents pour chaque famille au même endroit. Comment vérifier que les tubes de crème ne sont pas périmés.

 

Ensuite pour le change normal, il faut se laver les mains au savon doux, avant et après chaque bébé, prévenir l'enfant qu'il va être changé, avoir bien tout rassemblé près du plan à langer avant d'y déposer l'enfant. Prévoir toujours que l'enfant éventuellement sera changé même le body, (chaleur de la pièce), que les selles peuvent être liquides et qu'il faudra être prompte dans le gestuel.

 

D'autant que pendant ledit change il faut avoir l'oeil sur les bêtises de 3 autres garnements et pouvoir intervenir en cas d'urgence pour la sécurité des autres aussi.

Il faut savoir que pendant que l' on change un bébé les autres en profitent pour balancer des objets divers aux toilettes ou ailleurs, tirent la chasse d'eau 30 fois de suite puisqu'ils savent très bien qu'on ne pourra pas intervenir immédiatement, etc...et quand un parent vient chercher un enfant à l'heure du change, c'est encore un peu plus dangereux. Surtout qu'il n'y a pas d'heure stricte pour planifier le change.

 

Moi c'est pour le moment sur ma table à langer qui a une forme « censée empêcher les enfants de rouler sur les côtés », (tant qu'ils n'ont pas la force de se redresser), sur laquelle je dispose le matin une épaisseur de plusieurs serviettes éponge propres, à chaque fin de soin j'enroule la serviette sale et je la mets dans la salle de bains dans la corbeille de lavage.

 

Oui je lave souvent et à 60°, les serviettes de toilettes, les serviettes de table, les torchons, les draps, plus les tapis de sol, les serpillères, les éponges puisque tout est à usage unique... enfin c'est ma machine qui travaille pour moi et je la lance pendant mes heures de travail, au moins ça d'économisé sur mon temps de repos.

 

Il faut un jouet ou plusieurs à tendre à l'enfant pour l'occuper pendant que l'assistante maternelle s'active.

Il faut du respect pour la pudeur du bébé, on ne se moque pas de ses parties génitales, on essaie de ne pas les voir comme organes sexuels, on ne lui fait pas honte de ses odeurs de caca, on lui parle en douceur pendant que l'on agit avec assurance pour ne pas le griffer ou le maltraiter.

Il faut bien écarter les grandes lèvres de la petite fille pour nettoyer parce que c'est là que les macérations peuvent intervenir et on va du vagin en direction de l'anus, pas le contraire. Pour les petits gars on nettoie juste le bout du pénis, pas question de décalotter.

 

On n'en fait pas des tonnes non plus, le change touche à un univers privé, l'enfant est bien obligé de s'en remettre à la personne qui l'accueille. Il n'a pas le choix. Il ne faut pas donc abuser de notre pouvoir sur un plus faible. Il faut accepter que l'enfant puisse être gêné de se dénuder et trouver comment améliorer son confort.

 

Il ne faut pas saisir ce moment de la toilette pour introduire un lien de proximité trop intime qui pourrait rendre l'enfant dépendant affectivement de nos gestes maternants. Sa mère seule peut le materner. Le bébé a besoin de tendresse, mais l'assistante maternelle a le devoir de rendre l'enfant autonome, il faut le préparer à avoir envie de grandir pour aller aux toilettes seul.

 

Et ce n'est pas peu dire parce qu'au moment du change justement je parle plus personnellement à chacun, je dis une comptine, c'est l'occasion de rapprochement entre nous deux, et je sens bien que les enfants adorent être changés à cause de mes attitudes qui les préparent à la sieste souvent.

 

On se trouve devant le problème des lingettes, ou du gant de toilette, ou du carré de coton, ou du papier hygiénique pour nettoyer l'épiderme.

On s'est rendu compte que nombre de produits étaient dangereux pour le bébé, je cherche des lingettes qui ne comportent pas de  "phénoxyéthanol", "phénoxytol", ou "EGPhE"  et je n'en ai pas trouvé.

 

J'ai testé la fabrication de lingettes en éponge, trempées dans une mixture savonneuse, mais je n'ai pas trouvé ça pratique, et ça me fait surtout de grandes quantités de linge à laver, pour rincer il faut 2 bassines, je trouve que ce n'est pas très hygiénique.

J'ai essayé le papier toilette mais il fait des peluches, c'est pas bien du tout.

 

Il faut savoir si on a ou non un poste d'eau à côté de la table à langer. Moi je n'en ai pas, ma salle de bain est trop petite pour y faire stationner ma table à langer, en plus je ne peux pas surveiller les autres enfants donc le change se fait dans le séjour.

 

Pour les yeux j'utilise un coton avec du sérum physiologique ou de l'eau minérale, de l'intérieur de l' oeil vers l'extérieur,

pour le visage de l'eau du robinet, front puis joues et menton, puis bouche et nez, j'essuie avec un kleenex.

Je nettoie le nez dès que je vois qu'il en a besoin avec une dosette et je regarde bien la notice.

 

En ce moment j'utilise des mouchoirs épais, j'aime bien la taille par rapport à ma main, et je fais mon liniment, ça nettoie impeccable même le caca, c'est naturel et sain, recommandé par de nombreux spécialistes, ça laisse un film sur la peau. Surtout pas besoin de sécher les plis puisque l'idée c'est de graisser.

 

Sur le visage je ne passe pas de liniment mais de l'eau et j'aime bien quand les bébés sentent bon alors j'ai du parfum que je leur passe parfois dans les cheveux... Je prévois une poubelle de bonne taille pendant le change, qui ne soit pas accessible aux trottineurs et je la vide à chaque séance dans ma poubelle extérieure.

 

On pose le problème de « oui ou non » lever les jambes de l'enfant plutôt que de le faire rouler sur le côté, lui lever les jambes par les pieds lui ferait mal au dos,tandis quesur la table de change, s'assurer que l'enfant est bien dans "son axe" au niveau de la colonne vertébrale, regrouper et ramener et les genoux à la hauteur du bassin (on est dans l'enroulement, position trés naturelle pour les petits) et basculer d'un coté puis de l'autre de cet axe pour effectuer le nettoyage des fesses. Depuis que j' ai lu ça j'essaie de m'en souvenir et je lutte contre mon habitude automatique car depuis toujours je replie les jambes sur les ventres, et personne ne m'a jamais dit de faire autrement.

 

Il faut déjà parfois arriver à faire tenir le zèbre immobile ce qui n'est pas simple à une période souvent ils veulent s'opposer à nous et se braquent dans les sens opposés pour empêcher notre manœuvre.

Bon, il faut savoir à partir de quelle salissure on change les vêtements de l'enfant, moi systématiquement tout le linge humide pour ne pas qu'il attrape froid, je suis plus cool avec les salissures du jeu, pour le caca qui a débordé, je change aussi à cause des odeurs qui peuvent traverser une mini surface.

J'aime bien quand ils vont à la sieste tout propres, c'est confortable. On dort mieux. ci dessus l'article est personnel, pour mon travail de recherche professionnelle.pascale perrillat.

 


 

Commenter cet article

assmatcoco 08/02/2013 15:23


toute une histoire le change des enfants


entre ce qu'ils faut faire


comment on peux le faire


et les loustics qui bougent et sont plus ou moins ccooperatifs , il y a parfois un marge


 


et moi aussi j'aime bien changer les grands debout

Faïza 08/02/2013 14:16


C'est tout un art...


Qd ils st grands, il m'arrive de les changer debouts, je pense qu'ils aiment à un moment ne plus être couchés comme des "bébés" et pr moi enfin pr mon dos c'est mieux.


Mettre du parfum...bne idée, qd on est confronté à un enfant qui manque d'hygiène...ça peut être bien...pr ns...car je ne sais pas si tu as déjà été confronté à ce problème mais moi je trouve ça
très très difficile...

Isabelle (nounou) 08/02/2013 14:02


EUH Pascale juste un commentaéire pour te dire que je n'ai pas pu lire ton article car noir et sombre sur violet je ne vois rien...