Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

Les parents et futurs parents ont de plus en plus de difficultés à trouver une assistante maternelle dans certaines communes.

En ce moment je connais un couple de parents qui recherche en vain une ass mat pour me relayer suite à un prolongement du CDD de la maman,  (moi-même j'ai composé mon planning en tenant compte de la demande du parent qui portait jusqu'au 31 mars, je me suis donc engagée et je n'ai plus de disponibilité).

Toutes les ass mat ne sont pas complètes, mais certaines n'ont pas assez de demandes pour la rentabilité de leur travail et donc elles ont choisi de ne plus exercer malgré leur agrément récent.

D'autres ont fait un calcul pas forcément incensé en évaluant la rentabilité de perdre leurs droits aux assedic pour prendre un contrat de courte durée moins rémunérateur que les allocations chomage. on refuse l'emploi.

alors la maman se dit qu'elle va devoir démissionner de son contrat faute de système de garde.

voilà la situation en janvier 2012. il y a bel et bien un problème de mode de garde.

il faut souligner que ce métier peut rapporter énormément sur le plan créatif mais pour qu'il soit pratiqué, il faut un solide plan d'organisation = les parents ne s'en rendent pas compte, ils ont tendance à regarder ce que leur coûte leur ass mat, mais ils se fichent un peu royalement de ce qu'elle investit personnellement, un peu comme un artisan qui tous les matins doit prévoir assez de rentrée d'argent pour ouvrir la boutique le lendemain matin.

Pourquoi avoir choisi ce métier ? je pars en ping pong d'un article destiné à motiver les candidatures pour devenir ass mat

 

« Pour avoir un contact avec les enfants, pour garder un esprit jeune. C'était une solution pour travailler et continuer à élever mes enfants quand ils étaient petits. Et depuis, j'ai régulièrement de nouvelles demandes d'accueil.»moi j'ai plutôt choisi ce métier pour accompagner mon enfant qui faisait un sport en compétition et je devais trouver une solution pour me rendre disponible aux entrainements, j'avais l'autorisation des parents de l'époque. et aussi parce que j'aime ma maison au point d'accepter d'y passer le plus clair de mon temps. et aussi parce que j'ai eu l'occasion de vérifier autour de moi que l'éducation dans la jeune enfance avait des répercussions énormes sur le psychologique de l'adulte. je voulais essayer de bien faire pour aider des enfants.


Selon vous, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

 

« La patience, la gentillesse, la fermeté, la disponibilité envers les enfants et les parents, l'ouverture vers le monde extérieur . »

il faut une grande résistance physique et psychologique, se préparer à encaisser des coups durs car parfois le parent s'aigrit surtout au moment de la date de fin de contrat. il faut supporter que sa demeure soit mise à sac tous les matins, détériorée et sans recours pour demander réparation financière. il ne faut pas compter ses heures car les parents ont des horaires décalés en général. il faut être extrèmement vigilentes car nous pouvons perdre notre agrément du jour au lendemain. il faut accepter de vivre dans l'incertitude des revenus qui peuvent disparaitre aussi du jour au lendemain. Il faut savoir que l'on va passer énormément de notre temps "libre" à préparer nos activités, comme le font les instits, sauf que nous c'est en plus des 45 heures par semaine. il faut savoir gérer la comptabilité car nous devons être en mesure de controler les rémunérations perçues pour contester les bulletins de salaire déclarés par les parents. bien souvent nous prenons la charge des contrats ...etc puisque les parents n'ont pas les mêmes aspirations et que nous devons proposer un projet commun à toutes les familles.

Faut-il avoir un diplôme ?

 

« Non, il faut un agrément délivré par le conseil général qui est renouvelable tous les cinq ans. »

pour le moment pas de diplôme, c'est le sujet qui fait débat. il faudrait faire passer un examen aux ass mat pour évaluer leur comportement en situation professionnelle et proposer une formation sur les points qui demandent à être approfondis. pour la formation, il faut trop d'argent.

Comment votre famille a-t-elle réagi ?

 

« Les contraintes liées à mon activité professionnelle ont été bien acceptées par toute ma famille. »

non elles ne sont pas acceptées du tout, mon mari déteste voir tous les jouets qui envahissent la maison. il déteste que je passe mon temps sur le pc le week-end. mais par contre tout le monde est fièr que je m'épanouisse professionnellement parce que dans la famille on s'aime on fait contre mauvaise fortune bon coeur. toute la famille s'investit donc dans mon travail, en particulier mon mari qui me réalise des tas de bricolages pour me faciliter la vie.

je suis reconnaissante à ma famille de bien vouloir arriver à supporter les inconforts que je lui inflige.

à la maison on ne m'appelle pas toujours pascale ou maman, mais "nounou", c'est bizarre mais c'est vrai. cela signifie peut etre que mes enfants et mon mari arrivent à faire de l'humour au lieu de dramatiser.

on ne peut pas effacer le métier lorsqu'on est ass mat : tous les visiteurs plongent dans mon univers de jouets dès le portail, la maison transpire la petite enfance, je ne peux pas cacher tous mes outils de travail. il me faudrait une autre maison. comme une Mam.

Qui détermine les horaires de travail ?

 

« Les horaires sont à déterminer avec les parents selon leurs propres horaires professionnels, mais aussi selon le mode d'accueil.

c'est la croix et la bannière. les parents souhaitent que l'on soit disponibles, accepter tous leurs débordements imprévus sans tiquer et ne pensent pas la plupart du temps que nous manquons de temps juste pour nous.

si nous esssayons de placer des limites, à tous les coups nous refusons un contrat qui ne rentre pas dans les clous. pour se permettre de refuser un contrat, il faut avoir peu d'ambition, pour gagner correctement sa vie, il faut au minimum 3 contrats à temps complets, 4 permettent de ne plus tirer sur la corde raide.


Je ne veux pas casser le moral des candidates, mais il faut bien connaitre les aléas avant de s'engager, sinon je ne voudrais pour rien au monde changer de métier et je suis prête à assumer toutes les contraintes pour le plaisir de profiter des avantages qui me vont très bien.

Commenter cet article

herault 04/02/2012 18:51


article génial et conclusion géniale qui me va à moi aussi comme un gant


(mon mari est pareil que le tien !)


ps : ça y est - le 27/3, mon pti york sera à la maison, Cooky qui va s'appeler !


 

nounou Pascale 04/02/2012 18:58



merci Sophie, je suis contente que tu penses aussi comme moi. vivement le 27.



assmatcoco 04/02/2012 15:34


et oui c'est pas un metier toujours evident, je pense que les candidats devraient parfois prendre plus de temps pour reflechir aux avantages et inconvenients et pour cela lire ton blog peu etre
sympa

nounou Pascale 04/02/2012 15:36



ah c'est gentil ce compliment, j'y suis d'autant plus sensible que je te trouve extrèmement pro.merci coco.