Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

journal quotidien

bon allez, c'est vrai je me la suis bien pétée hier toute la journée. mais comprenez-moi, un article comme celui-ci ça ne se reproduira plus, à moins que j'écrive pour moi...


je vous remercie pour vos félicitations, ceux qui l'ont fait, pour les autres, je suis désolée si vous avez manqué vous étrangler.

                                                                  


de toute façon je suis archi-complet, ça ne pourra pas m'apporter plus d'argent.
sauf que je vais pouvoir tripler mes tarifs !

une petite pensée pour ceux qui ont essayé de me mettre des batons dans les roues, les pauvres, j'ai bien ri !


oui c'est vrai, j'ai vraiment le rôle de celle qui rue dans les brancards. je dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas. ça déménage.


un de ces 4 c'est moi qui vais déménager, et je n'ose pas imaginer combien vous serez, parmi tant de lecteurs habitués, à lever le petit doigt pour m'apporter un brin de soutien.


mais bon, je vais continuer mes réflexions professionnelles parce que si je ne dis pas ce que je pense, je pète un cable moi. il s'agit de ma survie.


j'ai lu hier ma revue mensuelle l'assmat. bien déçue. détronée par ass mat mag.

c'est sur ils abordent le licenciement par des personnes morales et je ne suis pas concernée.

à part un bel article sur "prendre des risques est-ce forcément se mettre en danger?"

je me suis dis hohoho, ça y est, je vais l'avoir ma réponse, -mais je ne l'ai pas directement posée à ce magazine.


bon on vous explique que l'enfant doit être confronté à ses prises de risques, notre rôle c'est d'être à ses côtés pour éloigner de lui tout ce qui est néfaste pour sa sécurité.


elle est marrante celle-là, (la théorie) elle ne doit pas à mon avis être ass mat.(la journaliste)


l'autre jour nous étions autour de ma table, les enfants sur des réhausseurs, occupés à un atelier de je ne sais plus quoi.

comme d'habitude le bébé de 14 mois était attaché avec une sangle sur le réhausseur lui-même fixé à ma chaise d'adulte, (une chaise lourde en bois avec des montants d'acier). j'étais en face du bébé occupée avec un autre. le bébé s'est penché d'un seul coup sur le côté, il ne voulait plus participer, il esayait de descendre à sa façon, il plongeait dans le vide.

c'est un bébé qui se balance beaucoup. je l'avais bien calé entre le mur et la table, mais sur le côté il a réussi avec ses mains je pense (désolée je n'ai même pas vu pourtant j'étais à un mètre de lui) à basculer son corps, la chaise aussi a basculé sur le côté mais lui était solidement attaché à la chaise.

il a tapé son crâne dans la chaise la plus proche = elle aussi a des montants en acier.

ce n'était pas trop grave, juste un bleu.

imaginez un peu ce qui s'est passé dans ma tête à ce moment.

j'ai surtout plongé moi aussi pour évaluer les dégats et le rassurer.

et si cela avait été plus grave ?

faut-il pendant la période d'adaption tester l'énergie des bambins, casser les contrats quand on s'aperçoit qu'ils risquent de nous mettre dans des positions de défaut d'attention ?

c'est toujours cette question qui me revient sans réponse. hélas j'ai compris depuis longtemps que le sujet est si délicat que personne ne se sent la compétence pour le résoudre.

du coup on met les ass mat devant des risques qui peuvent leur coûter trop cher.

Commenter cet article

Faïza 05/11/2012 12:41


Personne n'est à l'abrit d'un accident...on y pense toutes mais bon on continue qd m^me, ça serait dommage autrement...

nounou Pascale 05/11/2012 18:41



le hic c'est en cas de condamnation



Laurie 04/11/2012 12:10


Il n'y a pas que les ass mats qui vivent ces mauvais moments, mais chez elles cela passe aussitôt pour un défaut de surveillance...

nounou Pascale 04/11/2012 12:45



oui, tous les parents nous racontent presque tous les matins des catastrophes qui se produisent chez eux.