Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

DSC04015 les achats d'hier pour le travail


DSC04016 et ce cd de musique que j'ai écouté hier, un bout, parce qu'ony entend tous les bruits de la forêt, du sanglier aux oiseaux, par le loup, la chouette, le coucou et mon chat avait carrément peur, il ne comprenait pas ce qui se passait, il aurait bien aimé croquer un de ces oiseaux. nous allons l'écouter tout à l'heure.


nous l'avons écouté et...super bien passé. les enfants étaient en rang d'oignon sur le canapé, ils ouvraient de grands yeux en fixant la télé, mais il n'y avait pas d'image, et ce n'est pas habituel. excellente occasion de montrer les yeux, les oreilles, la bouche, le nez, et de grogner comme le sanglier. ils en ont redemandé, sisisi. mais on ne va pas le refaire tous les jours quand même.


DSC04017 je vous annonce la mort des barils de lessive... 5€ et quelque les 32 lavages.


DSC04018

 et du coup les enfants m'ont aidée à plier le linge.


DSC04019

DSC04020

devinez un peu quelle est la couleur que nous étudions ce mois-ci ?


voilà, ce n'est pas parce que l'on accueille les enfants dans un milieu familial que nous ne sommes pas concentrées sur la qualité de l'éveil que nous leur proposons.

 

je dirais même mieux, plus j'avance dans ma pratique et plus je touche à l'essentiel, enfin il me semble. j'arrive à trier beaucoup plus facilement dans tout le possible, j'élimine pour ne conserver vraiment plus que ce qui m'est important.

 

à chacun son important. moi je trouve qu'il faut respecter les besoins de l'enfant, ça parait débile de répéter bêtement un des fondements de notre profession, mais pour le réaliser il faut se maitriser tous les jours : ne pas faire à sa place, le laisser s'exprimer à la fois par la parole (ou les pleurs), par les gestes, ne pas finir ses phrases à sa place, ne pas lui enlever toutes ses initatives en autonomie pour gagner du temps ou moins le fatiguer, ne pas s'énerver quand il n'arrive pas, se reprendre quand on a les nerfs qui lâchent, être optimiste...

 

ensuite il y a je crois des tas de choses à enseigner à l'enfant pour qu'il arrive à vivre bien en société, il faut apprendre à ce bébé tout ce qu'il va avoir dans son bagage pour arriver à l'école, ensuite ce sera l'instituteur qui prendra le relai de l'enseignement.

je vais me contenter d'éveiller, aux arts, au mouvement, à l'écriture, aux mathématiques, à la lecture, à l'expression, mais sans jamais le forcer, toujours sous forme de jeu. Je ne vais là encore pas faire à sa place, mais trouver des manières de le faire participer aux ateliers d'une façon qui ne donne pas forcément un résultat visible, mais surtout une expérience personnelle.

Je veux surtout lui permettre de me faire confiance, pour qu'il n'aie jamais honte de me dire ce qu'il pense et qu'il place ensuite sa confiance dans d'autres adultes.

Je dois lui parler de sa famille, souvent, pour qu'il ne ressente jamais la coupure quand son parent s'en va. je vais essayer de communiquer beaucoup avec sa famille, pour qu'elle aussi se sente en confiance et n'aie pas à regretter de m'avoir confié son petit.

il faut aussi lui donner la sensation de liberté de ne rien avoir à faire, pour moi c'est un vrai travail, et aussi repérer où il en est dans son développement pour ajuster nos activités en fonction de ses compétences. pour qu'il ne se sente pas mis en danger, il faut qu'il fasse les choses qu'il est capable de faire, sans toujours chercher un exploit, mais aussi en lui donnant une possibilité de choisir d'aller un peu plus loin.

lui permettre de faire des erreurs pour pouvoir les corriger, lui permettre de perdre sans se vexer.

et je m'investis énormément dans la préparation des repas, pour habituer cet enfant qui parfois ne mange pas encore facilement de tout, petit à petit, à croquer dans les morceaux, sans cette crainte de s'étouffer qui leur prend quand ils mangent trop longtemps du mouliné.

mais je peux aussi mouliner plus longtemps que prévu, parce que c'est à moi de trouver toutes les ressources qui vont me mener à la réussite de ma mission.

moi qui rêvais d'ouvrir une maison d'hôte, je n'en suis décidément pas très loin.

comme aujourd'hui, épinards à la crème, filet de cabillaud, couscous, yaourt, compote. le poisson c'est 2 fois par semaine, c'est le minimum pour la santé et au moins chez nounou c'est assuré.

DSC04022

une maman qui fournit le repas (je ne modifie pas les conditions négociées à la base du contrat au cours de l'accueil) se casse la tête pour relever les coûts des aliments afoin de sortir le prix moyen du repas et pour pouvoir prouver le montant que je vais déclarer aux impots. elle pense environ 2.50€.

Commenter cet article

Mélanie 21/03/2013 15:41


j'arrive, je m'installe à table avec tes petits bouts


bise


mélanie