Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

journal quotidien

je quitte les chaussures du petit garçon parce que c'est la règle chez nounou, on ne salit pas trop le sol si possible : je ne sais pas pourquoi mais je dis "one, two".

à ma grande stupéfaction le petit garçon enchaine "three, four"!!!


je donne le biberon au bébé. grosse bagarre pour la caisse enregistreuse. c'est la petite fille qui a la main. ding ding fait le tiroir caisse à tout va. le petit garçon veut la caisse enregistreuse lui aussi, il tend ses bras vers le jouet jusqu'à bloquer la respiration de la fillette tellement il est sous son nez.

la fillette ne bronche pas "ding dring" fait le tiroir caisse. le petit garçon se roule au sol, il pleure à l'agonie, il tend son bras aussi loin qu'il le peut en direction du jouet, il pleure de plus en plus fort.

il ne m'entend même pas quand je lui dis de demander s'il te plait, d'attendre un petit moment que la fillette ait fini de jouer. moi je ne peux pas quitter le bébé, je suis coincée assise.

alors le petit garçon doit se calmer tout seul. la petite fille s'approche de lui lorsqu'il a fini de pleurer. elle s'assoit la caisse enregistreuse entre les jambes. dring dring dring. et elle dit "attends, c'est bientôt à toi".


- ti c'est y va venir ?

ah bon, on recommence ! il faut que je fasse réciter à la fillette qui seront les enfants en accueils. elle part en vacances la semaine prochaine. mais la deuxième semaine de toussaint, sa grande soeur va venir chez nounou et aussi ce seront les retrouvailles avec sa grande copine qui est entrée à la maternelle en septembre.

alors moi je récite et j'apprends ma leçon...


quand le bébé boit son lait, ce n'est jamais d'une seule traite. et quand l'autre bébé arrive, il a déjà pris son bib, mais il en boirait bien un second.


l'autre jour j'ai employé le bon ton pour le rangement des chaussettes : les grands quittent leurs chaussettes et ils les posent à chaque fois sur le comptoir de la cuisine, bien bien bien !

le couac ça peut arriver même avec les meilleurs parents. ici un problème de vacances : les parents ont décidé de prendre une semaine supplémentaire non fixée au contrat, ce sera donc à leurs frais.

le couac c'est qu'ils ont oublié de me le dire, et du coup, au lieu de bénéficier d'une semaine de congé, j'ai accepté de dépanner une maman, qui voulait 2 semaines de toussaint, (qui s'est désistée pour une seule semaine), alors que moi pour l'arranger j'ai demandé à une troisième maman de déplacer sa semaine de congé...

du coup je me suis bien fait avoir sur toute la ligne puisque je vais travailler à effectif réduit sur deux semaines alors que j'aurais exceptionnellement dû avoir une 6ème semaine de congé imprévue.

c'est tellement rare les vacances quand on est ass mat que je n'aurai pas craché dessus. contrairement à mes employeurs je n'ai que les 5 semaines prévues par la loi.

en même temps y'a pas mort d'homme. mon mari a dit que c'est bien fait pour moi parce que lui n'en a pas non plus. son employeur préfèrerait même que les congés payés n'existent pas je crois.la maman ce matin était confondue en excuses et en regrets. on ne va pas non plus en parler pendant 107 ans. on passe à autre chose...on tourne la page.

c'est difficile pour beaucoup de parents de connaitre leurs dates de congés 1 an à l'avance, mais c'est primordial pour l'assistante maternelle de coordonner tous les plannings des familles. c'est la loi de toute façon, les plannings sont communiqués chaque année avant le 31 mars.

ce qui est bien c'est que je n'ai plus d'enfants scolarisés, donc je ne les pénalise plus quand je ne passe pas mes vacances avec eux. on va dire ça positivement.


le petit garçon est sur le canapé avec ...la caisse enregistreuse ! dring dring dring. la petite fille attend à côté. elle dit "tu peux la prêter ?"


Commenter cet article