Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

L'école à 2 ans, bonne ou mauvaise idée ? Depuis des années, le débat fait rage au sein des enseignants, pédopsychiatres, psychologues et autres spécialistes de la petite enfance. L'école maternelle, qui est déjà une exception française, est-elle bénéfique aux tout-petits ? Une sociabilisation précoce facilite-t-elle les apprentissages ? En 2008, un rapport de l'Insee a montré que si les écoliers scolarisés dès 2 ans réussissent mieux en primaire, cet atout s'érode par la suite. Mais ce même rapport souligne que les enfants dont les parents vivent des minima sociaux "constituent une population particulièrement vulnérable au retard scolaire".

La scolarisation précoce apporte-t-elle une réponse adaptée ? Certains psychiatres, et même l'ex-Défenseure des Enfants Claire Brisset y sont farouchement opposés. "On prétend favoriser l'adaptation sociale des tout-petits en leur faisant vivre un déracinement, un abandon. On sépare l'enfant de son milieu familial alors qu'il est en train de tisser le maillage nécessaire à sa sécurité fondamentale", accuse la psychanalyse Danielle Dalloz, auteure d'un livre sur la question. Pour elle, la brutalité de la vie en collectivité "traumatise" les tout-petits avec des conséquences psychologiques durables. Et certains psychiatres mettent en garde contre le risque de voir se développer chez l'enfant une inhibition et même des conduites agressives...

Sur le terrain pourtant, de nombreux enseignants y sont favorables. "À 95 %, les enfants que j'ai eus à 2 ans réussissent dans leur scolarité", témoigne Christelle Villette, directrice de maternelle à Mallemort, du syndicat SNUIPP, favorable à cette mesure. "L'école à 2 ans peut être la meilleure ou la pire des choses", résume l'AGEM, une association d'enseignants de maternelle versée dans la pédagogie. Le pire, c'est"considérer l'école comme une nourrice gratis, avec des classes de 30 enfants où les petits sont perdus". Pour réussir, le gouvernement doit donc accorder d'importants moyens et notamment des enseignants formés. http://www.laprovence.com/article/marseille/leducation-et-les-transports-au-coeur-des-priorites-du-gouvernement


mon point de vue c'est que l'enfant doit avoir une famille dévouée à lui, mais il doit pouvoir accéder à un milieu éducatif en dehors de sa famille pour s'autonomiser, dans un milieu professionnel de la petite enfance, où l'on va lui permettre de s'affirmer et lui en donner les moyens.

le seul endroit que je trouve valable, c'est chez une assistante maternelle parce que lorsque 4 univers se mélangent en plus de l'univers de l'assistante maternelle, ça fait déjà pas mal de recettes pour un épanouissement, trop ce serait trop, et c'est bien le cas dans une classe de 27.

Commenter cet article

Mélanie 07/09/2012 16:13


pour ma part, je trouve sue 2 ans c'est trop jeune pour aller à l'école


ils ont encore besoin de l'amour de leur parents et de l'assistante maternelle


Mélanie

nounou Pascale 14/09/2012 10:56



pareil, ils ont bien le temps de s'enfermer à suivre les instructions à la lettre



Laurie 07/09/2012 13:05


Expérience de maman (et non de nounou, pour une fois): mon aîné qui, à 2 ans, parlait super bien, était propre et sociable (grâce à sa super nounou aussi) est allé à l'école à 2 ans car on
pensait que ça ne pouvait que lui faire du bien... expérience désastreuse!!!!! 4 ans de maternelle c'est trop long!!!!! Il s'est renfermé, ennuyé et depuis 15 ans, c'est aussi un cancre
indécrottable!


Alors, les 2 autres y sont allés à 3 ans révolus!!!

nounou Pascale 14/09/2012 10:58



il était peut-être tout simplement précoce ?