Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

Il y aurait bien une pénurie dans l'offre de garde de petite enfance. La France a besoin du travail de la femme, et la femme a besoin de ne pas dépendre de son compagnon au moins financièrement. La femme ne doit plus assumer seule l'éducation des enfants.

 

Pourtant certaines ass mat ne trouvent pas de contrats, les parents se plaignent du coût de la garde. L'état veut baisser les aides versées aux familles qui n'ont pas de besoin financier. Mais surtout les riches ne veulent rien payer.

 

On se retrouve à présent dans un retour dans le passé, "ouvrir la classe aux 2 ans dans les zones défavorisées"

 

Il paraitrait que l'immersion à 2 ans à l'école, au milieu de 24 congénères paumés, ça vous développerait le système d'intelligence à long terme.

 

Moi je veux bien tout écouter, essayer de comprendre, faire des efforts pour redresser la finance de mon pays.

 

Un salaire de professeur en maternelle, dans des murs qui seraient déjà amortis, pour 25 accueils de 2 ans d'un coup, ça se discute.

 

Même si certains enfants précoces peuvent être propres à 2 ans, user d'un vocabulaire riche et compréhensible, ne pas présenter de troubles d'attachement, ils ne sont qu'exception.

A cet âge, il est d'usage que ce soit exactement tout le contraire et c'est bien pour ça que les crèches et les ass mat ont leur raison d'exister.

 

Nous les ass mat nous avons fait un énorme travail de formation personnelle, quand nous nous sommes investies, nous n'avons pas compté pour rattraper le retard et revaloriser notre profession. Nous savons à présent comment éveiller les enfants en tenant compte de chaque particularité, nous préparons l'enfant en douceur, nous lui laissons du temps en attendant que son cerveau soit assez mature pour la vie de petit écolier.

 

Moi je me dis que si les parents préfèraient inscrire leur enfant à 2 ans à l'école plutôt que chez moi, ce serait parce que mon accueil ne mériterait pas de peser sur la balance.

 

Les parents sont si soucieux de la qualité de l'accueil qu'ils choisissent pour leur bébé, que je leur fais confiance, ils ne commettraient pas une erreur aussi grave en inscrivant leurs enfants à l'âge de 2 ans à l'école, à la garderie, à la cantine ?

Ils savent bien que les premières années font le futur de l'adulte. une journée d'école c'est trop long à 2 ans.

Nous on fait 1 heure d'atelier au maximum par jour, quand les enfants sont fatigués, ils se reposent. ils jouent les 3/4 du temps. Ils dorment dans des chambres individuelles. ils mangent dans une pièce comme à la maison. Je leur accorde les câlins quand ils le demandent.

 

à l'école c'est pas vraiment comme ça.

 

C'est à chacun de bien choisir.

Commenter cet article

benedicte 16/01/2013 21:22


moi j'aimerai bien faire des tarifs comme dans les crèches, en fonction des revenus. mais qu'on me donne les moyens des crèches concernant les formations, l'achat de matériel et le salaire que
touchent le personnel!!


 

nounou Pascale 17/01/2013 14:44



et oui encore exact.



Mélanie 16/01/2013 15:43


c'est clair que les petits bouts de 2 ans sont trop jeunes pour aller à l'école


je ne les trouve pas assez mûre pour y aller et ont encore besoin de "maman" (papa et de la nounou)


certes certains parents mettront leurs enfants à l'école dès 2 ans, maintenant c'est à nous de les convaincre de notre utilité pour leur si jeune âge


par contre certains parents, j'en suis sûre nous les laisseront, car j'ai parlé avec certains parents de petits bouts que je garde qu'ils préfèrent largement laisser leur enfat chez moi que de
les mettre à l'école, et préfèrent payé car ils voeint que les enfants sont super bien avec moi, et qu'ils sont super heureux et c'est remplie d'amour qu'ils ne trouveront pas forcément à l'école


pleins de bises


Mélanie

nounou Pascale 16/01/2013 15:59



oui Mélanie, certains parents vont nous préférer, quand d'autres serreront les fesses et fermeront les yeux. on serait tous tentés pour la gratuité, si d'ailleurs l'ass mat était
gratuite pour tous, il y aurait moins de problèmes.



Isabelle (nounou) 16/01/2013 14:00


Comme Bénédicte et Sam, je pense aussi que certains parents ne regarderont pas le côté éducatif mais le côté pécuniaire. Pas tous bien sûr mais c'est une donnée non négligeable!!!


Je rajouterai que si l'on veut scolariser son enfant à 2 ans, se pose alors la grosse question de l'acquiqsition de la PROPRETE!!!!!!

nounou Pascale 16/01/2013 14:05



ouh mais vous allez arriver à me laver le cerveau !. isa d'abord c'est seulement dans les quartiers défavorisés pour le moment.


ensuite, si nous perdons nos emplois, nous aurons beaucoup de temps pour manifester notre mécontentement. et je crois que nous serions coriaces.



bénédicte 16/01/2013 13:22


les parents regardent le côté financier de leur enfant, ils sont trop peu à se soucier du bien être de leur bambins!!! alors oui nous porposons un accueil de qualité, adapté aux besoin physique
et psychologie  des enfants. nous investissons énomément de notre temps perso en formation pour aller au delà de ce que nous donne le conseil général. nous investissons beaucoup pour que
notre lieu d'accueil soit le plus adapté et qu'il propose un maximum d'activité d'éveil .


mais les parents pensent à leur porte feuille et à leur futures vacances avant de penser à l'avenir de leur enfant et à son bien être. donc je pense qu'un jour une grande majorité d'entre nous
sera au chomage...


mais 

nounou Pascale 16/01/2013 13:51



Bénédicte, nous n'avons pas envie d'avoir fait tout le boulot pour rien. sensibilisons tous les parents pour les convaincre que nous avons raison, sans les agresser, mais en donnant les preuves
de ce que nous savons faire. au début seuls les initiés viendront, mais le bouche à oreille fera le reste. j'espère pour nous toutes.



sam 16/01/2013 11:40


Je  ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Pascale (pour une fois !!) car je connais des parents qui pour économiser quelques sous sont prêts à mettre leur bout de chou à l'école dès deux
ans et sans se poser toutes ces questions !! Nous en discutions justement avec une collègue et déjà à l'heure actuelle dans des structures qui le proposent on peut voir des enfants de trois ans
aller à l'école toute la journée, manger à la cantine et faire du périscolaire le soir car bien souvent les communes proposent ces services moins chers que nous ass mat ! Alors j'ai eu la chance
que ça ne me soit pas encore arrivé mais contrairement à toi je pense que même en proposant de belles prestations certains parents iront voir ailleurs. Et vous mesdames assistantes
maternelles, qu'en pensez vous ?


Sam

nounou Pascale 16/01/2013 13:28



on n'est pas tant en désaccord Sam. Je ne crois pas que le choix de l'accueil se fait en fonction des moyens financiers des familles mais davantage en raison du cheminement personnel du parent.
j'ai des parents de qualité parce que les parents qui me choisissent ont pris le temps d'évaluer mes compétences et ils jouent le jeu car ils pensent que je vais apporter une certaine
qualité de vie à leur enfant. autant pour des ouvriers, des chômeurs, que des médecins. par contre à mes débuts, j'ai eu aussi des parents qui n'avaient pas les moyens de me payer, alors qu'ils
trouvaient le nécessaire pour couvrir leurs enfants de marques débiles ou se payer la voiture la plus à la mode ou le téléphone au dernier cri sans parler des cigarettes au prix actuel. ceux-ci
je les démasque lors des entretiens, je leur explique ma politique éducative, j'essaie de leur donner des outils pour qu'ils réfléchissent mieux, c'est normal de ne pas tout connaitre quand on
est jeune parent, mais c'est rare qu'ils ne soient pas séduits par ce que je leur propose, je ne refuse jamais personne, sauf par manque de place. c'est à nous de nous défoncer pour convaincre
les parents de nous confier leurs enfants, ne les laissons pas préférer l'école. c'est un défi et si l'école à 2 ans se met à ouvrir dans mon village, je ferai mon maximum pour me différencier et
qu'on me choisisse, c'est pas top de toucher à notre job.