Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

100_4022.JPG

 

Quand les assistantes maternelles sont en arrêt de travail ce sont souvent les mamies et les papis, les tatas etc qui doivent s'y coller en urgence.

c'est ce qui nous est arrivé la semaine dernière car j'ai été hospitalisée pour une colique néfrétique. cette saleté vous réveille à 3 heures du matin, vous ne savez plus si vous êtes en train de succomber tellement vous avez mal au dos. moi j'ai cru que c'était mon matelas, ou la gastro, j'ai en 1 heure mis la révolution dans toutes les chambres, j'ai défait tous les lits, tout balancé par terre, je me traînais comme une loque jusqu'à faire le 15 pour appeler du secours.

Le médecin rien qu'au téléphone a tout de suite diagnostiqué la colique néfrétique, moi j'essayais d'articuler "piqûre...hôpital ...urgences, ...pas pouvoir attendre"

Oui j'ai en eu des piqouzes, sans plus les réclamer moi-même, c'est normal on traite immédiatement la douleur, ouf. je sais ce qu'il me reste à faire la prochaine fois. direct les urgences. ils me l'ont bien dit.

j'ai passé un scanner aussi. j'ai vomi de douleur, je ne savais pas que c'était le cas.

bon j'espère que vous avez bien digéré.

aujourd'hui j'ai repris mon travail mais j'ai eu 5 jours d'arrêt obligatoires, et nécessaires, j'étais comme un zombi avec la morphine et les anti inflammatoires.

Alors, les bébés ? j'ai abandonné mon poste et les familles ont du faire face à leur manière. Ca vous fait un poids de culpabilité quand vous avez un semblant de conscience professionnelle.

- les gens indispensables il y en a plein le cimetière.

- pense à toi avant qu'il ne soit trop tard

- je ne veux pas perdre mon travail

- je ne veux pas être en arrêt

et puis qu'est ce qu'on est mal quand on est en arrêt ! une larve. un déchet inutile. un boulet.

mais ce matin chic alors j'ai repris mon poste, et je dis à mes familles combien je suis contente de les revoir parce que c'est sincère, j'ai encore mal mais je sens que travailler ça va finir de me guérir.

Surtout que mon Mimosa est arrivée avec un joli collage en 3D, signé par MIMOSA et MAMIE, "Nounou" c'est ce qui est écrit.

Alors donc, vous comprenez, pourquoi je l'aime mon travail ?

 

Commenter cet article

herault 08/10/2012 19:43


ET Bé, j'espère que cette crise n'est plus qu'un très mauvais souvenir, jusqu'à la prochaine hélas !!!!!! j'en ai fais une il y a environ 3 ans, je ne savais pas que c'était ça, j'ai pleuré tout
ce que je pouvais dans mon lit en pensant que j'avais très mal au dos..... et qques jours plus tard, en en parlant avec ma doc et des amis, j'ai su que c'était une crise de coliques énergiques
je touche du bois en espérant que ça ne m'arrive plus jamais mais il est sur que là, je saurai et j'irai direct aux
urgences !

nounou Pascale 09/10/2012 22:10



oui je vais mieux aujourd'hui.ouf. moi aussi j'ai très peur que ça revienne, tout ceux qui l'ont vécu en ont peur.



Marie 08/10/2012 19:35


Et bien.. franchement vous étes trés forte .. je connais les coliques néphrétiques , j en ai eu 2 ... la derniere  une trés forte " 4 jours d'hopital" . ils ont eu peur pour mon rein...
c'est ce que je redoute le plus dans ce métier " étre malade "  car on se sent vraiment  indispensable.... pas toujours facile pour les parents qui n'ont pas de famille prés d'eux et
c'est mon cas pour mes contrats pas de mamy , pas de papy , pas de tata ..... j'espére que vous allez vous remettre trés vite , les petits bouts fatiguent beaucoup " malgré tout ce qu'ils nous
apportent.." il faut la santé... bon courage ......

nounou Pascale 09/10/2012 22:10



Merci Marie, serrons-nous les coudes.



Maryse 08/10/2012 14:38


Oui ma jolie je comprends pourquoi tu l'aimes ce travail, j'ai subit une mononucléose et je n'ai pas arrêté de travailler, 40 de fièvres pendant plus d'un mois , pff , ais je ne voulais pas
abandonner mon poste :) Bisous et guérie totalement très vite !!

nounou Pascale 09/10/2012 22:11



c'est fou quand même dire qu'on se fait encore traiter de fainéantes...