Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

 

je vous remercie tous pour votre attention, la lettre est imprimée. reste à croiser les doigts pour qu'elle arrive à bon port, et ensuite qu'elle soit bien interprétée. 

Mme Marisol Touraine

 

Ministre des Affaires sociales et de la Santé

 

Mme Dominique Bertinotti

 

 

Ministère des Affaires sociales et de la Santé
14, avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP

 

 

 

 

Mesdames les Ministres des Affaires sociales et de la Santé,

 

 

 

Vous êtes mes référentes car je suis assistante maternelle, (depuis 2000). Lorsque j'ai obtenu mon agrément, la convention collective n'existait pas encore, la formation professionnelle ce n'était que 60 heures.     

 

Vous vous êtes emparées du problème de la répartition des places d'accueils sur le territoire français, pour apporter satisfaction à des parents qui ont besoin de pouvoir travailler pour assumer leurs charges.    

 

Dans ma confédération professionnelle un travail colossal vous attend. Je suis sûre que vous êtes déjà informées du chaos dans lequel nous sommes obligées de travailler, et qui forcément déclenche des manifestations de colère lorsque nous n'arrivons pas à donner les meilleurs résultats.      

  • Vous avez en projet pour mars 2013 de mettre en place un congé parental réduit à 1 an rémunéré entre 1500€ et 1800€ par mois, réparti entre le père et la mère, d'après le Figaro.    

  • Les médias ont rapporté mardi la réouverture des classes maternelles aux 2 ans pour favoriser l'accès au langage pour tous le plus tôt, dans des conditions acceptables pour le confort d'un tout petit.    

 

Qu'allons-nous devenir dans tout ça ?

 

 

 

Je pense pouvoir prétendre que je fais aussi partie des meilleures assistantes maternelles de France, comme tant d'autres, mon planning est complet,et j'ai une liste d'attente, de très bons rapports avec mes employeurs.

 

J'ai instauré ma façon d'accueillir qui préserve le confort de tous les enfants, je ne fais plus de périscolaire pour ne pas déranger les siestes. J'ai 51 ans et mes enfants ne sont plus à ma charge.    

 

J'ai voulu changer les opinions et j'ai travaillé dur pour me former toute seule le week-end et la nuit en lisant énormément de ressources pédagogiques pour bien comprendre les besoins de l'enfant. Je veux proposer un accueil de qualité, je me sens utile dans la société, mes revenus sont convenables, je travaille

 

40 h par semaine en moyenne, j'ai 5 semaines de congé payés.  

 

Je pratique la transparence et je communique par tous les supports. Je vous invite à visionner mon blog personnel professionnel sur lequel je m'interroge sur mon quotidien : http://www.nounoupascale.com et comme je suis passionnée par l'éveil des sens, j'ai ouvert une page facebook https://www.facebook.com/eveilsensoriel?ref=hl pour partager toutes mes ressources avec mes collègues.

 

Vous pourrez constater que nous sommes une petite population qui passe du temps à se documenter pour étoffer notre travail. Nous échangeons nos point de vues et nous nous enrichissons par ces relations.

 

Tous les matins je me lève avec la joie au cœur, je suis passionnée par mon métier, j'aime éveiller les bébés, les accompagner sur le chemin de l'autonomie, j'aime les contacts avec les parents, avec mes collègues, j'aime même la comptabilité quand elle est la plus rébarbative. Je peux voir concrètement le résultat de mes efforts, c'est une satisfaction qui me pousse en avant.  

  • Quand j'ai lu votre projet d'ouverture des écoles à deux ans dans les secteurs défavorisés, je me suis étalée de tout mon long = car je me sers des grands pour éveiller les plus petits !!!

 

J'ai eu peur que vous n'ayez retenu qu'une si piètre image de nos compétences, que vous avez finalement préféré réduire notre fonction à du gardiennage plutôt que de nous aider à nous développer en réadaptant notre système de fonctionnement.

 

Alors que j'avais la sensation d'être une pionnière dans un monde qui se révélerait magnifique, il ne nous resterait plus que les enfants entre douze mois et deux ans en accueil, en gros.  

  • A moins que dans votre souhait de proposer le même droit pour tous, vous n'ayez une autre solution dans votre chapeau...

  • Si vous accordiez aussi l' accès gratuit à l'accueil chez une assistante maternelle pour les parents des deux ans, nous aurions moins ce sentiment de déclassement. Nous avons besoin d'être soutenues, valorisées = nous nous sommes bel et bien formées pour l'éveil jusqu'à 3 ans,    

Je profite de ce courrier pour attirer votre attention sur certains points que je trouve à perfectionner :  

  • l'assistante maternelle est responsable de tout ce qui ne va pas dans son accueil mais quand elle rencontre des difficultés personne n'est habilité à les gérer à sa place.

     

  • Nous sommes tributaires de la relation de subordination au Conseil Général pour l'octroit de notre droit de travail et chaque Conseil Général utilise ses propres critères de sélection, quand ce n'est pas la tête de la cliente qui sert de garantie de confiance. Du coup on se retrouve avec des restrictions les plus disparates dans les âges autorisés en accueil, on nous impose des normes draconiennes de sécurité suivant la puéricultrice qui nous évalue. Je sais que vous avez prévu un nouveau référentiel d'agrément.

     

  • Le dialogue est délicat avec la PMI, nous n'avons que des relations autour des attributions d'agréments, et nous avons très peur d'être déconsidérées, nous ne sommes pas autorisées à nous exprimer en toute liberté de conscience, du coup il règne une véritable omerta. Alors que pour avancer il faudrait réunir nos idées.

     

  • La formation qui nous est proposée ne correspond pas à la réalité de notre travail, on nous demande des connaissances de Cap petite enfance alors que nous travaillons dans un domaine particulier, à notre domicile, et que nous devons assumer de multiples tâches entre le ménage, le nursing, la cuisine, l'éveil, la comptabilité, le relationnel, etc, sans le budget ni le personnel dont dispose une structure collective. Je sais que vous avez été prévenue par les Cémea.

     

  • Je propose que vous nous donniez un accès permanent à des formations pourquoi pas par internet pour réduire les coûts dans tous les domaines qui nous intéressent pour que chacun puisse accéder à ce qui lui est nécessaire sans y passer des nuits comme il m'est arrivé de le faire.

     

  • Il nous faudrait une centrale d'achat pour nos fournitures et aussi pour nos assurances.

     

  • Nous avons un problème aussi pour prendre des arrêts maladie, nous travaillons même malades pour ne pas gêner plusieurs familles lors de nos absences.  

  • Nous n'avons pas toutes accès à un relai d'assistantes maternelles et c'est mon cas.

  • le droit à la médecine du travail (on n'en a pas... par contre on impose aux membres de la famille de présenter un certificat de bonne santé)    

  • améliorer notre prévoyance santé et supprimer le délai de 7 jours de carence pour notre complémentaire.   

  • accéder à des droits identiques à ceux qui travaillent dans de grandes sociétés (mutuelle, prévoyance, culture, vacances,...)    

  • nous défendre en cas de brimades ou harcèlement    

  • faciliter notre inscription à Pôle-emploi, ne pas nous demander de photocopier à chaque inscription 11 mois de contrats, car nous avons plusieurs employeurs.  

  • nous créer un logiciel de comptabilité puisque tout le monde sait bien que ce sont les assistantes maternelles qui font la comptabilité à la place des parents.    

  • être informés des décisions qui sont prises dans notre département petite enfance, pouvoir exprimer nos besoins par des sondages.    

  • pouvoir mettre en ligne nos disponibilités d'accueil en direct avec les familles en recherche    

  • trouver une solution pour que nos salaires soient bien payés en temps et en heure, certaines familles nous oublient régulièrement, pas notre banquier, alors que les parents perçoivent  rapidement leurs allocations.  

  • faire que Pajemploi dissocie sur les bulletins de salaire les fratries pour des accueils différents  

  • permettre que les parents estiment eux-même le niveau de qualité de notre travail en fin de contrat plutôt que d'être évalués par une puéricultrice sur une seule visite, ce qui permettrait de classer les assistantes maternelles comme des offres de services suivant leur projet d'accueil et orienterait les choix des prochains parents-employeurs.  

Je mets beaucoup d'espoir dans cette lettre madame la Ministre, je porte même toutes les inquiétudes de mes collègues, vous lirez que la plupart me soutiennent dans cette démarche, tous les parents doivent pouvoir choisir avec les mêmes droits, certains préfèreront l'école, d'autres les crèches, d'autres les assistantes maternelles, mais il ne faut pas nous écarter de leur choix par le prix. (Pour un accueil de 130heures mensuel je prends 3€net de l'heure).

 

Je sais que votre mission est difficile, je vous avais écoutée Mme Touraine chez Ruquier et vous m'aviez séduite par votre maîtrise de vos connaissances sur les sujets évoqués. J'espère que mon courrier vous parviendra et vous déclenchera une réflexion éclairée. Pour sauver nos emplois, offrir le choix aux parents. Nous sommes capables de faire du bon travail.

 

Je m'excuse pour cette lettre trop longue je ne voulais rien oublier.

 

Je vous adresse en même temps que tout mon espoir, l'expression de mes sentiments les plus respectueux.

 

 

Pascale Perrillat, assistante maternelle.

 

 

 

lettre-p11.jpg lettre-p2.jpg  lettre-p3.jpg

 

Commenter cet article

sonia jacques 26/02/2013 09:10


Bonjour je voulais savoir si vous aviez eu une réponse à votre courrier? On se pose toutes des questions! Merci de ce que vous faites cordialement sonia

veronique 22/01/2013 13:39


Bonjour, merci pour cette lettre qui l'exactitudde de notre métier, ce que j'aurai bien aimé c'est de signer cette lettre et que beaucoup d'entre nous la signe également, j'espère que l'on sera
entendu.

nounou Pascale 29/01/2013 14:47



nous verrons bien



jocelyne debono (Tatie Jocelyne et ses Diablotins) 20/01/2013 20:22


Bravo pour votre lettre qui résume vraiment tous nos soucis,je suis assmat depuis 20 ans,j'ai vu le metier evoluer et je vois sa" dégringolade".Je visite votre blog régulièrement quelques
fois je ris toute seule tellement notre quotidien se ressemble.

nounou Pascale 29/01/2013 14:54



merci tatie Jocelyne et ses diablotins



revedete 20/01/2013 17:18


Ta lettre part d'un bon sentiment, la colère, et je te soutien.


Pourtant je pense que l'école dés deux ans sera instauré dans les milieux défavorises, dans mon secteur le doubs il n'y a que dix postes, supplémentaires et pas forcément pour l'ecole maternelle,


alors on a  le temps, pour les infrastructures c'est pareil, l'école maternelle a que deux classes alors il faudrait construire, 


 


Idem pour le congé parentale, à un an, j'y crois pas une minute, 


Je comprends ton déouragement, j'utilise déjà le logiciel de comptabilite, de la spamaff, il est parfait,  perso j'attends rien de l'état providence, et si dans le futur je dois changer de
metier, et ben on verra, a plus, 

nounou Pascale 29/01/2013 14:54



je vais voir ce logiciel, je suis adhérente et je n'ai pas vu ça encore...



delf 20/01/2013 17:16


Chapeau !!! Quel courage et tenacité ! Tu es une vraie porte parole avec tout ton bon sens ! Bon dimanche

nounou Pascale 29/01/2013 14:55



merci delf