Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

Dans la salle d'attente des consultations du docteur Vincent à l'hôpital d'Albertville :

La salle est bondée, nous avions rendez-vous à 9h15, il y aura 45 mn d'attente.

 

C'est pas vraiment agréable de passer 3/4 d'heure au milieu de tous ces gens qui attendent l'avis du chirurgien. moi j'accompagne ma mère car elle a été opérée fin avril 2012 et la plaie ne se referme toujours pas, malgré les bons conseils d'une collègue qui nous a recommandé du miel en antiseptique. il y a eu un mieux, et un moins bien.

 

Certains ont même l'air de soufrir physiquement.

 

Moi j'ai souffert nerveusement :

Il y avait un enfant de 4/5ans environ avec sa maman, d'origine étrangère, cheveux noirs et peau mate, la maman avait un fort accent. cet enfant -comme les 4 autres qui sont passés durant mon attente- parlait au milieu de la foule comme dans une cour de récréation, aussi fort, comme s'il était seul, nous n'existions pas.

 

Alors sa maman lui a donné son téléphone portable pour qu'il joue à un jeu. le jeu faisait encore beaucoup trop de bruit, la maman a pris le téléphone pour couper le son. Il a tapé sa mère, lui a crié qu'elle était méchante, mais il a joué avec son jeu insonore.

 

Je n'ai pas suivi ce qui s'est passé, mais la maman lui a repris le téléphone des mains : alors là, il s'est mis dans une colère terrible, ça devenait vraiment irrespirable, en plus nous étions tous assis les uns en face des autres avec peu d'espace de recul. On ne savait pas où poser les yeux, et l'enfant nous faisait une belle crise de colère, sans nous voir, il règlait ses comptes avec  sa mère. Elle lui donnait de temps à autre une tape sur la main, elle essayait de le calmer, mais c'était l'enfant qui gérait.

 

Alors elle lui a murmuré dans l'oreille "je t'achèterai un jeu pour la DS"...mais pas moyen, le caprice continuait toujours à la même intensité, fort.

Et puis la maman est arrivée à contenir l'enfant contre sa poitrine, et il s'est arrêté de pleurer. On ne l'a plus entendu jusqu'à ce que l'infirmière vienne l'appeler par son prénom. Je ne sais pas ce qu'il avait eu comme opération.

 

Quand il est ressorti, tout le monde l'a regardé, mais sans lui montrer de sympathie, lui de toute façon ne nous a pas vus, il est ressorti comme un prince sans nous regarder, il croit qu'il est seul sur la Terre.

Commenter cet article

jolies femmes russes 31/01/2013 08:08


Eh ben...

nounou Pascale 31/01/2013 14:21



oui.