Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounoupascale.over-blog.com

20050910 184637 1Ah oui, nous sommes autour de la table dans le séjour. On vient de vérifier qu'au niveau tarif et planning ça fonctionne. Vous avez vu la nounou, la maison de la nounou, vous avez peut-être rencontré aussi mon mari mais il ne s'implique pas au niveau du contact avec les enfants, uniquement je le sollicite pour les travaux. Mes 3 filles n'habitent plus avec nous car elles ont leur propre vie d'adulte, par contre elles aiment passer à l'improviste et parfois spécialement pour embrasser les enfants !

Vous avez certainement au fond de vous déjà pris votre décision. Pourtant je ne vous ai pas encore expliqué ma façon de faire ?

Et bien je ne sais pas par où commencer !

 

L'éducation, c'est un amalgame entre le passé, le présent et le futur d'après moi. C'est le résultat que l'on obtient en additionnant 2 vies et deux cultures différentes. Nous sommes tous différents car nous portons en nous les gênes de nos grands-parents, les conditions du milieu de vie dans lequel nous avons grandi, et nos parents nous ont transmis des valeurs.

Suivant comment nous avons réagi à ces transmissions peut-être que nous allons faire pareil, ou en réaction faire l'opposé avec nos enfants.

et puis en concertation avec le conjoint, nous allons essayer de projeter dans le futur l'enfant que nous aurions souhaité avoir.

Sauf que là présentement, l'enfant lui-même a ses propres tendances et ses réelles particularités.

 

Si vous ajoutez encore une dose de toutes les influences qu'il va subir au fur et à mesure de ses contacts, vous allez comprendre que vous avez là du pain sur la planche !

 

PAS DE PANIQUE ! rien de grave !

 

Le but en somme, c'est que cet enfant soit heureux dans cette jolie vie que vous lui offrez. Ne commettez pas l'erreur de croire que le bonheur ne passera que par vous. A des moments même vous allez souffrir car votre enfant va vous en exclure. Préparez-vous !

 

Essayez de dédramatiser toutes les situations, le seul moment dramatique c'est celui de la mort, ce n'est pas pour tout de suite !

 

Communiquez de la joie de vivre, de la curiosité, du courage, de la volonté, de l'affection. Surtout faites savoir à votre bébé que vous serez toujours là pour lui. Donnez-lui confiance en lui.

 

Et mettez-le chez sa nounou : il va plonger de tout son corps au milieu de sensations riches et variées, vous lui éviterez de devenir égocentrique et ce genre de sale mome que tout le monde excècre.

 

Vous devez vous dire que mes enfants sont parfaits vu mon raisonnement ?

 

Hélas non, quand un éducateur parle par lien charnel, tous ses repères sont faussés : c'est la faute à l'amour.

  • pour ma première fille, je voulais la perfection : chaussettes bien tirées, coifure impeccable, diction parfaite et résultats brillants, j'avais faux. Elle s'est rebiffée tant qu'elle pouvait.
  • pour ma deuxième fille, je me suis trouvée dans un contexte inversé, j'ai été quasiment obligée de me contredire pour finalement constater qu'elle se débrouillait mieux sans moi.
  • pour ma troisième fille, j'ai voulu goûter aux joies du maternage intensif : je l'ai tant chouchoutée qu'elle me collait comme une ventouse, elle refusait le contact extérieur, elle a buggé l'entrée à l'école à 2 ans et demi. depuis je vous rassure elle a bel et bien coupé le cordon mais ça ne veut pas dire que nous ne communiquons plus.

En conclusion, j'ai fait exactement comme vous, j'ai commis des erreurs en croyant que je savais tout mais au final je crois bien que mes filles sont épatantes, un peu grâce à moi, surtout grâce au hasard.

Je n'aurai pas éduqué pareil si j'avais eu toutes mes connaissances actuelles, et d'ailleurs on évolue au fur et à mesure de nos maternités et paternités.

C'est ça justement qui est passionnant dans la vie : c'est l'évolution ! Mais alors je ne vous ai toujours pas dit comment je comptais accueillir votre bébé ?

 

 

 

Commenter cet article