Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

Publié par nounou Pascale

nounou.jpgQuand on est assistante maternelle, ou nounou comme moi , l'on doit se préparer à recevoir des appels de détresse.

Les mamans qui reprennent leur travail ont toutes un moment de détresse à l'idée de confier leur enfant, c'est normal, on nous le dit en formation.  .

Celà se comprend bien, et moi j'aurai sans doute pleuré plus fort que les autres si j'avais du passer par là.

Bon mes collègues de l'autre bout de la France se plaignent de ne pas avoir de demandes et moi ce soir je me suis sentie bien bête au bout du fil.

Cette jeune maman, fille d'une de mes amies d'enfance, m'avait contactée pour la garde de son bébé l'an dernier. et j'avais décliné parce que je n'avais plus de place.

Une fois de plus, j'avais eu le coeur bien serré, mais il faut se faire une raison.

même si le Conseil Général m'accordait un 5ème agrément je ne le prendrais pas, même pour dépanner ma fille, qui n'est pas enceinte,

parceque là je suis au maximum de ce que je peux assurer physiquement.

On a dit en formation qu'il ne faut pas en principe accepter d'accueillir des bébés de familles qui nous sont proches, c'est trop délicat de gérer la frontière entre le travail et l'amitié.

Mais quand les familles qui nous connaissent, qui savent des tas de choses sur notre intimité, qui savent comment on a élevé nos enfants, qui sont nos grands-parents, nos voisins, nos amis, nos ennemis éventuels,

quand ces familles qui savent beaucoup de nous, nous implorent de garder leur bébé,

on se dit plutôt que c'est un grand honneur cette considération, et on se fait fi de la règle de base.

Mais là par exemple, la jeune maman vient de me téléphoner en détresse parce que cela ne se passe pas bien avec l'autre nounou du bébé, la nounou ne veut plus le garder, elle dit qu'il pleure trop, la maman est trop fusionnelle, la nounou n'en peut plus, tous les autres enfants pleurent quand ils entendent le bébé qui pleure, la maman entend son bébé pleurer quand elle appelle, elle le trouve qui pleure quand elle revient le soir, elle me demande conseil, de l'aide...

Et moi je ne peux rien pour elle = je n'ai plus de place...juste essayer de la réconforter, promettre de chercher une solution...

Voilà un sujet qui pourrait bien être abordé dans la préparation au métier d'assistante maternelle et qui ne l'est pas, parce que peut-être ce n'est pas habituel dans toutes les formations d'aborder des sujets aussi particuliers, qui vous posent un cas douloureux de conscience, et qui vous font écrire un article sur votre blog pour vous soulager avant d'aller vous coucher.

Commenter cet article

steph 18/03/2013 21:32


ah pascale comme je te comprend...5 appels aujourd'hui...meme un de ...ma puericultrice de secteur...impossible de contenter chacun ,comment faire un choix?quel dilemne...je suis demunie aussi ce
soir...nous sommes en mars et mon planning est archi charge plus un creneau de libre...ma meilleure amie steph a 100kms de aris ne recoit pas un appel depuis pres de 2 ans!

nounou Pascale 19/03/2013 18:28



il y a vraiment un problème en france de répartition, ça m'a l'air vrai ce que disent les stats, par contre je ne sais pas si mes collègues sont complètes. et puis toi, avec ta réputation de
star, tu pourrais ouvrir une crèche ! moi, c'est mes mamans qui me font des tas de bébés toutes en même temps...