Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

qui est là ?

visiteurs sur le site

Compteur de visiteurs en temps réel

LES GESTES DE PREMIERS SECOURS

http://www.institut-klorane.org/node/181 

vérifier les âges indiqués avant utilisation de tout produit.

http://www.stopauxaccidentsquotidiens.fr/

SAMU / 15
POMPIER / 18
POLICE SECOURS / 17

témoin d'un accident :



LES PETITES PLAIES :

Avec quoi désinfecter ?

Avec des antiseptiques : selon le produit utilisé, la concentration, la température ou le temps d’application, ils ont plus ou moins d’efficacité. Les antiseptiques les plus usités sont :

Nom : Dakin®
Principe actif : Hypochlorite de soude et Permenganate de potassium
Utilisation : Plaies de la peau et des muqueuses
Précaution : Ne pas utiliser après du savon inactivé ; conserver fermé (le chlore s’évapore)

Nom : Bétadine® (pure ou diluée)
Principe actif : Iode
Utilisation : Tous les germes et toutes les plaies
Précaution : Risques d’allergies ; ne pas mélanger avec des dérivés mercuriels (Mercryl par exemple)

Nom : Eau oxygénée (à 10 volumes)
Principe actif : Peroxyde d'hydrogène
Utilisation : Plaies souillées de terre, avec risque de tétanos
Précaution : Se périme vite

Nom : Mercryl®
Principe actif : Chlorure de benzalkonium et Chlorhexidine
Utilisation : Toutes les plaies, sans intérêt contre les virus
Précaution : Ne pas employer en même temps que des dérivés iodés

Comment désinfecter ?

  • Avec des mains propres, si possible recouvertes de gants à usage unique.
  • Avec des compresses, forcément stériles.
  • Avec des produits qui n’ont pas dépassé la date limite d’utilisation et qui ne sont pas souillés.


N.B. C’est le produit qui tombe sur la compresse et pas l’inverse, la compresse qui vient le « chercher » au bouchon du flacon.Une fois la plaie soignée, il est préférable de la laisser à l’aire libre plutôt que de la recouvrir avec un sparadrap ou un pansement.

Suivre l'évolution de la plaie, si elle devient rouge, gonflée, douloureuse ou que la fièvre apparait emmenez votre bébé chez le pédiatre.



LES BRULURES :

Les brûlures sont des lésions de la peau provoquées par le contact  du soleil, des flammes, d'un liquide bouillant, d'un objet chaud, de produits chimiques ou encore par le passage de courant électrique dans le corps.

Plus l'étendue et la profondeur de la zone touchée sont importantes plus la brûlure est grave.

 

BRULURE LEGERE TYPE COUP DE SOLEIL

Une brûlure légère, au premier degré, est bénigne. La peau rosit seulement comme s'il s'agissait d'un coup de soleil.

Passez la brûlure sous l'eau fraîche pour la refroidir et laissez-la, sans pansement, à l'air libre.

Eventuellement, appliquez une crème hydratante et calmante du genre Biafine.

BRULURE AU SECOND DEGRE

Une brûlure au second degré atteint la peau en profondeur. En plus de la rougeur, des lésions se forment puis des cloques.

Si la brûlure n'excède pas 3 cmx3 cm, refroidissez la brûlure sans toucher les cloques, désinfectez-la avec un produit non alcoolisé et non coloré puis protégez-la avec une compresse stérile que vous changerez chaque jour ou du tulle gras acheté en pharmacie. Il s'agit de mailles souvent recouvertes de vaseline, paraffine, voire d'antibiotiques ou d'antiseptiques.

Dès la formation de cloques, la brûlure peut être exposée à la pénétration de microbes dans l'organisme.

Une brûlure étendue et profonde ne doit donc pas être traitée à la légère mais nécessite d'être vue par un médecin.

En cas de non guérison au bout de 15 jours. Si la brûlure reste chaude, rouge et douloureuse, si vous avez de la fièvre, consultez.


BRULURE AU TROISIEME DEGRE

Une brûlure au troisième degré est si profonde qu'elle peut atteindre  les couches inférieures de la peau et quelquefois même les muscles, les os et les viscères situés en dessous. La peau qui a perdu son élasticité devient blanchâtre, cartonnée et indolore, les terminaisons nerveuses ayant été détruites. Carbonisée, elle peut prendre un aspect noirâtre.


Si la brûlure est très étendue, appelez un médecin en urgence ou le SAMU. 

En attendant leur arrivée, couvrez la brûlure d'une serviette ou d'un drap propre imbibé d'eau froide. Et si la victime présente des troubles respiratoires, allongez-la ou installez-la en position demi assise hors de la zone qui a brûlé.



Que faire en cas de graves brûlures ?

  • Séparez l'objet chaud et la zone brûlée de la source de chaleur puis refroidissez la blessure.
  • Refroidir la brûlure est une urgence qu'il ne faut pas reporter
    Quoi qu'il se passe, pensez toujours à vite refroidir la brûlure (y compris dans les cas de projections de produits chimiques dans les yeux) en aspergeant à l'eau froide la brûlure pendant 5 à 10 minutes. Utilisez l'eau du robinet sous une douche, avec un tuyau d'arrosage. Les glaçons sont à proscrire : ils risqueraient de provoquer une brûlure par le froid, douloureuse et dommageable
  • Si cela n'est pas possible, couvrez la brûlure d'une serviette ou d'un drap propre imbibé d'eau froide.
  • Profitez de l'arrosage pour retirer les vêtements autours de la zone touchée
  • Mais surtout pas les vêtements qui adhérent à la peau
  • si une main ou un bras a été brûlé, retirez montre, bracelet ou bagues



A SAVOIR


Comment étouffer les flammes d'un feu naissant ?

Jetez sur le feu un vêtement, une couverture, une serviette, en prenant bien soin de ne pas utiliser de matériaux synthétiques (plastique, nylon, etc. ...) ; ils pourraient fondre.Utilisez de l'eau pour éteindre les flammes, à condition de vous méfier des projections.




Ce qu'il ne faut pas faire sur les brûlures importantes et graves du second et troisième degré

  • N'appliquez jamais de corps gras, du beurre, de l'huile ou n'importe quelle pommade sur la brûlure.
  • Ne versez pas d'éosine ou autre produit coloré sur la brûlure ou autour. Ces produits ne permettront pas de voir si la rougeur disparaît ou persiste.
  • Ne versez pas d'alcool. Il peut être douloureux sur la brûlure et peut endommager des cellules déjà fragilisées.
  • Evitez les "remèdes de grand-mères" (pomme de terre, vinaigre, etc.) qui,  dans ce cas précis, ne serviraient qu'à favoriser les infections
  • N'utilisez pas le coton hydrophile qui colle à la plaie.



ATTENTION

Pas d'eau sur le feu, si :

- Le feu est dû à un liquide (huile, hydrocarbure etc. ...) car l'eau pourrait être projetée sous forme de gouttes brûlantes.
- Un appareil électrique prend feu (ou le dans voisinage d'une prise électrique) car l'eau pourrait provoquer un court-circuit ou une électrocution.


LES SAIGNEMENTS :

1/ Si votre enfant s'est fait mal et que la plaie saigne abondamment, mettre la main sur la plaie en intercalant un linge entre la plaie et votre main puis allonger l'enfant,

2/ Attacher le linge avec un lien en tissu puis serrez,

3/ Si la plaie contient un corps étranger, ne surtout pas le retirer,

4/ Prevenir les secours,

 


 


L'ETOUFFEMENT :

 

 

 

Si bébé avale un petit objet qui le gêne ou l'empêche de respirer

1/Si bébé a du mal à respirer ne le manipulez pas, appelez les secours,

2/ Si bébé ne tousse plus, ne pleure plus, il cherche l'air et change couleur, il s'agit d'un étouffement grave, il faut agir le plus rapidement possible
Asseyez-vous, retournez bébé sur le ventre, posez le sur votre avant bras plié à l'horizontal,
Avec une main, maintenez la tête avec les doigts, de part et d'autre de la bouche de bébé, puis de l'autre main appliquez cinq claques entre les deux omoplates de l'enfant, Ce geste permet à l'enfant de tousser et de rejeter l'objet, si cette méthode ne fonctionne pas :

3/ Retournez l'enfant sur le dos allongé sur votre avant bras de façon à ce que la tête soit plus basse que le reste du corps,
Réperer la ligne imaginaire sur son thorax, entre les deux mamelons, placez les deux doigts d'une main au milieu de la poitrine, une largeur de doigt au dessus de la ligne imaginaire,
Effectuer 5 compressions,
En général bébé se met alors à pleurer, rassurez le et emmenez le aux urgences les proches de votre domicile, et si ce n'est pas le cas appelez les secours et renouveller l'opération autant de fois que nécessaire.


L'INCONSCIENCE :

Si bébé est inconscient

1/ Allongez le au sol ne le secouez surtout pas mais stimulez le en lui parlant en tapant dan vos mains

2/ Si il ne réagit pas :basculez sa tête dans l'axe de son corps, une de vos main sur son front et deux doigts sous son menton, elevez le menton vers le haut,
A ce moment, observez si il respire, si son ventre se soulève, ecoutez si il fait des bruits particuliers.
Si il respire basculez son corps sur le côté au cas où il ai beoin de vomir, ne cessez pas de lui parler,
Si vous devez vous éloigner pour téléphoner aux secours, calez votre enfant avec un vêtement,
Surveillez sa respiration



ARRET CARDIAQUE :

Refaire les mêmes gestes qu'en cas d'inconscience (allonger sur le sol, basculer la tête,,), si votre enfant ne respire pas (ventre qui ne soulève pas, pas de bruit, pas d'air...) il faut pratiquer une ventilation artificielle,

1/ Pour un nourrisson pratiquer le bouche à bouche et nez,
Insuffler 5 fois de l'air dans ses poumons jusqu'à ce que la cage thoracique se soulève, si il n'a aucune réaction, il faut procéder à un massage cardiaque,
Déshabillez le et rpérez la ligne horizontale entre ses mamelons, placez la pulpe de deux doigt d'une main au milieu de la poitrine, une largeur de doigt au dessus de la ligne imaginaire,
Effectuez 30 compressions à un rythme de 100/ minutes
Replacez la tête en position neutre puis faites 2 insufflations puis recommencez le cycle suivant
30 compressions 2 insufflation et cela jusqu'à l'arrivée des secours,

2/ Si bébé reprend connaissance mettez le sur le côté en attendant les secours,


INSOLATION :

C'est la défaillance du système de régulation thermique du corps qu permet de stabiliser notre température aux alentours de 37°c.
Les symptômes :
-Une température importante (>39°c), la peau chauden rouge et sèche (signe de déshydratation), s'ensuit une modification du comportement, des douleurs puis dans les cas les + graves et en l'absence de traitement le coma puis le décés

DONC :
Eviter de laisser bébé au soleil sans protection (chapeau, crème solaire) pas de siseste au soleil et il est même conseillé d'éviter de sortir bébé entre 12h et 16h.
Lui proposer régulièrement à boire de l'eau même si bébé ne réclame pas.
et SURTOUT : éviter de laisser votre enfant seul dans la voiture fénêtre fermée même si votre course ne dure que quelques minutes.

En cas d'insolation que faire :
Allonger votre enfant dans un endroit frais et aéré en le couvrant de linge humide puis pensez à lui donner de l'eau. Et surtout prévenez les secours pour une hospitalisation car un enfant ayant une insolationfait aussi l'objet d'une déshydratation qui peut être mortelle.



LA NOYADE 

Déjà commençons par quelques principes de sécurité :
Il faut savoir qu'un bébé peut se noyer dans 10 cm d'eau, il suffit qu'il est le visage totalement sous l'eau. Donc à la maison

1/ Evitez de laisser bébé seul dans son bain

le bain représente 15% de noyade chez l'enfant de moins de 1 an.

Cela peut paraître anodin mais il vaut mieux éviter de laisser trainer un seau d'eau dans la même pièce que bébé.

2/ Pour les piscines privées pensez aux alarmes et à clôturer le tour de la piscine. Et surtout SURVEILLEZ BEBE.

3/ A la mer; attention aux vagues, rochers et surtout aux marées.

Attention ! Les bouées-sièges pour bébé, sont très dangereuses en cas de renversement.

QUE FAIRE EN CAS D'URGENCE ?
SI VOTRE ENFANT EST CONSCIENT, dans tous les cas, il doit absolument être examiné par un, médecin car la noyade implique un risque d'infection pulmonaire grave :

* Réchauffez-le et placez-le en Position Latérale de Sécurité (PLS) (sur le côté la bouche est tournée vers le bas de façon à ce que le patient ne risque pas d'étouffer dans les fluides corporels ; la tête est en bascule prudente afin de maintenir l'épiglotte ouverte. Les bras et les jambes forment des béquilles de façon à stabiliser la position. Si possible, l'alignement de la colonne vertébrale est maintenu grâce à un coussin ou grâce à la main de la victime
* Surveillez sa respiration.
* Appelez ou faites appeler le médecin ou les secours
Si son état le permet, transportez-le à l'hôpital.
SI VOTRE ENFANT EST INCONSCIENT se référer au message concernant l'inconscience.




LES CHUTES :  

Bien souvent les chutes de bébé sont begnines (bleus, bosses...) mais certaines peuvent provoquer un traumatisme crânien.

La gravité de la chute dépend de la hauteur, de l'âge de bébé et du revêtement du sol.

Pensez à bien sécuriser votre maison (bloque fenêtre...) et ne jamais laissez votre enfant sans surveillance, bien l'attacher dans la poussette, chaise haute,

QUE FAIRE SI :

1/ Votre enfant perd connaissance , même un court instant, vomit, ne tient plus sur ses jambes ou si il est somnolent contacter les secours et/ou pratiquer les gestes mentionnés plus haut dans le post.

2/Si bébé va bien mais qu'il présente une bosse et afin de l'aider à se résorber, appliquer un gant contenant des glaçons pendant 10m. Vous pouvez aussi appliquer une crème à l'arnica.

[i]Appelez immediatement les secours en cas de :


Arrow Inconscience ou changement de l’état de conscience
Arrow Troubles respiratoires (difficultés à respirer ou absence de respiration)
Arrow Douleur ou pression persistante à la poitrine
Arrow Absence de pouls
Arrow Hémorragie grave
Arrow Vomissements sanguinolents ou présence de sang dans les urines
Arrow Empoisonnements
Arrow Convulsions, maux de tête violents ou troubles de l’élocution
Arrow Blessures à la tête, au cou ou au dos
Arrow Possibilité de fractures



LES PIQURES D'INSECTES (guêpes, abeilles et frelons)

1/ Les piqures ne provoquent en général qu'une réaction locale au niveau de la piqure entrainant une rougeur et un gonflement, cela peut durer 24h voire plus. (Au delà de 48h pensez au médecin)

2/La piqure peut dans certains provoquer des réactions + graves, c'est fonction de l'insecte qui pique, du nombre d'insecte et également de l'âge, du poids du bébé. Par exemple 1 piqure de frelon = 30 piqure de guêpes = 100 piqure d'abeilles.
*Chez un enfant allergique : quelques minutes après la piqure peut apparaitre un urticaire, un oedeme, une gêne respiratoire cela peut entrainer un décès.
Dans ce cas; mettre l'enfant sur le dos et surélever ses jambes et téléphoner aux secours.

L'enfant allergique doit toujours avoir avec lui son traitement.


PREVENTION

Apprenez à vos enfants à ne pas jouer avec ses insectes et demandez leur d'éviter de se promener, dehors en été, avec des sucreries qui attirent les guêpes et les abeilles.


INTOXICATION 

Rendez-vous sur le lien pour plus d'info.
http://www.centres-antipoison.net/intoxication/index.html

PREVENTION / Ne pas mettre tous les produits dangereux (prioduit entretien, medicament...) à portée de l'enfant, mieux vaut les mettre en hauteur dans un placard fermé.